Définition de la maladie

 

 

Découverte en 1906 par un neuropathologiste allemand Alois Alzheimer.

La Maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui se caracterise  par une dégradation de certaines régions de certaines cellules du cerveau qui affecte à terme le fonctionnement intellectuel et comportemental d'un individu. 

En complément des pertes de memoires qui représentent et prédominent dans plus de 80% des cas  la maladie provoque aussi des troubles progressifs du langage, de l’écriture, du mouvement, de l’humeur (anxiété, dépression irritabilité) et du sommeil (insomnie).

 

 

Elle évolue doucement, discretement et fallacieusement  pendant 8 à 10 ans.

La mémoire des souvenirs passés est préservée mais les possibilités d'apprentissage sont minimes.
Elle résulte d’un processus pathologique spécifique: 

- Les dégénérescences neurofibrillaires, il s’agit de l’apparition, au sein des neurones, d’anomalies de la protéine Tau.
- Les plaques amyloïdes ou « plaques séniles », il s’agit du dépôt, en dehors des neurones, de la protéine Béta amyloïde.  


Ces lésions envahissent progressivement les différentes zones du cortex cérébral. Elles sont longtemps silencieuses puis entrainent des manifestations visibles au fur et à mesure qu’elles se multiplient et touchent des zones importantes pour le fonctionnement cérébral.

(souces France Alzheimer) 

 

Les causes:

L'âge, les facteurs génétiques, les traumatismes crâniens, les maladies cardiovasculaires, l'obésité, l'hypertension, Le syndrome de Down, AVC, le diabète, le tabac etc.

A savoir  les formes héréditaires de la maladie d'Alzheimer ne concernent que 0,3 % des malades.

Alzheimer touche davantage de femmes que d’hommes


Le corps humain:

Pour déterminer si la maladie d’Alzheimer a été causée par un déséquilibre chimique, une accumulation dans le cerveau de substances toxiques pour les neurones (amyloïde, radicaux libres), ou d'un déficit immunitaire.      
Les nouvelles approches thérapeutiques: elles visent à ralentir ou même stopper la progression de la maladie et prévenir la maladie avant même que les symptômes ne fassent leur apparition.

 


Les symptômes

  •  Pertes de mémoire et des complications pour accomplir des actions habituelles du quotidien.
  • Changement d'humeur, trouble de la personnalité (instabilité émotionnelle, Hallucinations, paranoïa, insomnie, euphorie, énergie sans limite, agréssivité, agitation, accès de colère  ou dans le contraite une grande passivitée et un degout pour le quotidien ( ne se lave plus, plus envie de se nourir etc) 

 

  • Difficultés à omettre une tâche abstraite (programmer une sortie ou un deplacement, remplir un document administratif);
  • Perte de l’orientation;
  • Dificulté pour se faire comprendre;
  • Trouble de l'alimentaiton, une perte de 2 kilos par rapport au poids initial doit alerter.

Les complications de la maladie d'Alzheimer.

  • les troubles de la mobilité et la perte d’autonomie fonctionnelle
  • les complications pulmonaires infectieuses, pneumopathies d’inhalation secondaires aux troubles de la déglutition rencontrés dans les démences avancées 
  • La communication non verbale sera de plus en plus importante
  • Elle peut se bercer ou répéter sans cesse le même son ou le même mot;
  • La personne devient plus agitée à la fin de l’après-midi et en début de soirée, phénomène auquel on donne souvent le nom d’« agitation vespérale
  • L’incontinence (urinaires ou fécales)
  • Le cerveau ne semble plus être en mesure de dire au corps quoi faire.
  • avoir des troubles majeurs au niveau du rythme de sommeil
  • Les troubles de la mémoire continuent de s’aggraver

 

 

Quelques chiffres:

  • 900 000 personnes concernées en France en 2015 dont 30000 âgées de moins de 65 ans.
  • 25 millions de personnes touchées dans le monde
  • A partir de 85 ans, une personne sur 5 est directement concernée par la maladie d'Alzheimer.
  • 5 personnes âgées de plus de 65 ans sur 10 et 15% des personnes de plus de 85 ans sont touchés par la maladie.
  • Selon l'INSEE, 1,3 million de Français, soit une personne de plus de 65 ans sur quatre, pourrait être touchée en  2020
  • Les Femmes sont trois fois plus touchées que les hommes (En partie parce que les œstrogènes jouent un rôle dans le vieillissement cérébral). 
  • La maladie d’Alzheimer représente 50 à 80 % des cas de démence.
  • Un malade sur deux à des troubles du comportement alimentaire.
  • 3 à 4 malades sur 10 perdent du poids avant l'apparition des premiers symptômes.

 

 

Évolution de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer comprend trois phases non précises au cours desquelles les symptômes s’entrecroisent.

  Facultés mentales Humeur Comportement Physique

Phase 1 : 
Initiale (léger)

La personne atteinte peut mener une vie relativement indépendante avec un minimum d’aide
Perte de mémoire à court terme : la personne se souvient encore des faits anciens

Difficulté de concentration ou durée limitée de l’attention 
Problème d’orientation

Difficulté à comprendre les instructions 
Oubli des dates et du nom des gens
Sautes d’humeur 

Périodes dépressives
Apathie (passivité)

Retrait

Nervosité

Anxiété
Léger problème de coordination

Phase 2 : 
Intermédiaire (modérée)

Problèmes de mémoire continus

Oublis concernant son histoire personnelle

Incapacité à reconnaître amis et membres de la famille

Désorientation dans le temps et l’espace
Changement de personnalité

Sautes d’humeur fréquentes, confusion, colères

Anxiété, appréhension, tristesse / déception

Méfiance et hostilité
Incapacité à se concentrer

Agressivité

Nervosité (errance, allers et venues incessantes)

Désinhibition

Répétition

Passivité

Fantasme
Assistance requise pour les tâches quotidiennes (habillement, bain, toilette…)

Perturbation de la structure du sommeil

Fluctuation de l'appétit

Difficulté de langage

Difficulté de coordination oculomotrice

Phase 3 : 
Avancée (sévère)

Perte de la capacité de se souvenir 

Incapacité de traiter l’information 

Difficultés graves à s’exprimer 

Désorientation importante dans le temps, l’espace et envers les gens
 Retrait possible Méthodes non verbales pour communiquer : regards, pleurs, grognements… Périodes de sommeil plus longues et plus fréquentes 

Immobilité 

Perte de la capacité de parler 

Incontinence (perte de fonctions naturelles) 

Difficultés à manger et/ou avaler 

Incapacité de se laver et s’habiller 

Perte de poids

(sources Douglas)




Les réactions

Avatar
beatrice Amatucci Le 20/06/2014 à 02:00:29

pourquoi ne parle t on pas des malades jeunes dont je fais partie et pourtant de plus en plus nombreux ???

Avatar
Isabelle Colleau Le 16/07/2014 à 20:05:22

Bonjour, Je sus bien d'accord avec vous et nous sommes la également pour aider toutes les personnes souffrant de cette maladie et peut importe l'age.

Réagir

CAPTCHA